Les cotations en alpinisme


Il est bon de rappeler que les cotations sont données pour une montagne en bonne condition et pour un alpiniste entraîné.

Les alpinistes utilisent deux systèmes de cotation :

L'échelle classique (ou Welzenbach)

Comporte 8 niveaux. Cette cotation prend essentiellement en compte la difficulté technique de l'itinéraire.

Chaque niveau est subdivisé en 3 : inférieur (-), normal, supérieur (+), allant du plus facile au plus difficile :

TF = Très facile (Randonnée)
F = Facile (Alpinisme)
PD = Peu Difficile
AD = Assez Difficile
D = Difficile
TD = Très Difficile
ED= Extrèmement Difficile
ABO = Abominable

L'échelle à double entrée

L'échelle à double entrée donne deux chiffres :
- le premier, chiffre romain, est la cotation d'engagement
- le second, chiffre arable ou éventuellement cotation Welzenbach, renseigne sur la difficulté technique.

Exemples :
- Voie normale du Mont Blanc : II+/PD-
- Voie normale du Mont Blanc du Tacul : I+/F+
- Voie normale du Grand Paradis : II/F
- Voie normale du Dôme de Neige des Ecrins : II+/F+
- Voie normale de la Grande Casse : II/PD
- Voie normale de la Junfrau : II/PD-
- Voie normale du Breithorn : I/F
- Voie normale du Weissmies : II/F+

Grade d'engagement

L'engagement est coté de 1 à 7 :
- I : itinéraire court, peu éloigné, avec une descente facile
- II : itinéraire plus long, les dangers objectifs sont limités et la descente est simple
- III : itinéraire long, la descente peut être délicate, présence éventuelle de risques objectifs
- IV : itinéraire d'ampleur demandant une bonne expérience de l'alpinisme. Risques objectifs. La descente peut être longue et compliquée, comme l'approche.
- V : itinéraire long dans une grande paroi. L'engagement exige un excellent niveau de compétence tant technique, que physique et psychologique. Retraite difficile, risques objectifs importants.
- VI : itinéraire de plusieurs jours dans des conditions difficiles (voir V).
- VII : encore pire...
Un "+" souligne le caractère plus sérieux de l'un des éléments constituant la cotation.

Grade technique

Le grade technique pour l'alpinisme est constitué de la cotation rocheuse ou de l'échelle Welzenbach jusqu'au niveau D, puis de la cotation technique cascade de glace
- F : pas d'escalade à proprement parlé même si il faut parfois mettre les mains
- PD : escalade facile
- AD : des passages de 3 en rocher ou neige jusque 45/50°
- D : des passages de 4 en rocher ou neige et glace jusque 55°

Puis pour les courses rocheuses : indication de la difficulté rocheuse

Pour les courses glaciaires : indication de la cotation cascade de glace

En savoir plus :

>> La cotation de la voie normale du mont Blanc