Tour du Mont Blanc | L'itinéraire | L'équipement | Les refuges

Le Tour du Mont Blanc

 

L'itinéraire

L’itinéraire le plus complet part de Chamonix, rejoint les Houches par le fond de la vallée, monte au col de Voza puis à celui du Tricot pour rejoindre les Contamines-Montjoie.
De là, on remonte la vallée jusqu’à Notre Dame de la Gorge avant d’aborder la longue montée au Col du Bonhomme et au col de la Croix du Bonhomme (2479 m). En passant ou non par le col et la Tête des Fours, on redescend sur la vallée des Glaciers pour remonter ensuite sur le col de la Seigne (2516 m). On passe alors la frontière italienne pour descendre dans le Val Veni, remonter au col Chécroui et redescendre sur Courmayeur.
La remontée vers le refuge Bertonne permet de rejoindre les balcons du Val Ferret qui offrent une vue extraordinaire sur le versant sud du massif du Mont Blanc, du Mont Blanc aux Grandes Jorasses. La remontée dans les alpages au-dessus d’Arnuva permet d’atteindre le Grand Col Ferret, point culminant de l’itinéraire à 2537 m et frontière avec la Suisse.
On descend ensuite tranquillement vers la Fouly puis Praz de Fort avant de remonter sur le village de Champex et son lac. S’il on choisi la variante de la fenêtre d’Arpette, on atteit l’altitude de 2665 m par un itinéraire sauvage et minéral. L’itinéraire par les alpages de Bovine offre de très belles vues sur la vallée de Martigny et rejoint également le village de Trient.
On remonte ensuite au lieu dit les Tseppes puis Catogne avant de rejoindre le col de la Balme (2191 m) et l’Aiguillette des Posettes où la vue sur le massif est extraordinaire. On redescend ensuite sur le col des Montets.
On peut alors boucler son Tour du Mont Blanc par la vallée et le Petit Balcon sud ou remonter vers la Flégère et Planpraz pour s’offrir une dernière vue en balcon sur le massif. Les plus courageux pourront même pousser jusqu’à l’Aiguillette des Houches. Peu importe, de retour à Chamonix, la boucle est bouclée.

 

 

Tour du Mont Blanc | L'itinéraire | L'équipement | Les refuges